Category: fo

ELECTIONS FONCTION PUBLIQUE LE 6 DÉCEMBRE 2018; Service public : Le vote FO pour s’opposer aux contre-réformes

France

Pascal Pavageau en meeting à Marseille à l’Union départementale des Bouches-du-Rhone (13), le 11 septembre 2018, pour le lancement de la campagne des élections professionnelles dans la fonction publique du 30 novembre au 6 décembre 2018. © F. BLANC

La campagne FO pour les élections du 6 décembre dans la fonction publique est lancée. L’organisation vise à accroître encore son audience afin de combattre toujours davantage les attaques menées contre les services publics républicains.

Le 6 décembre 2018, quelque 5,2 millions d’agents publics (source ministérielle) sont appelés à renouveler près de 22 000 instances représentatives des personnels. Il s’agit pour FO de confirmer sa représentativité et d’accroître la progression enregistrée lors du précédent scrutin en 2014. L’organisation avait alors renforcé sa position de leader à l’État, acquise lors des élections de 2011 malgré les complications inhérentes aux nouvelles règles de représentativité.
La suite ICI

Un plan libéral pour un hôpital-entreprise au service d’une médecine libérale

France

Le chef de l’État vient d’annoncer le plan de transformation de notre système de santé après avoir dressé un constat des multiples difficultés du système de soins.

Force Ouvrière n’a eu de cesse de répéter depuis des dizaines d’années l’impérieuse nécessité de développer la prévention et de dénoncer le rationnement organisé des soins pour des impératifs strictement budgétaires. Sur ce point, le Président de la République donne raison à FO et nous saluons l’abandon du numerus clausus, dont les effets ne pourront se faire sentir que dans 10 ans… Même si cela pose d’autres questions non résolues sur les moyens qui seront mis à disposition pour accueillir les étudiants sur l’ensemble du parcours d’étude.
La suite ICI

HÔPITAL: Les urgences en état d’urgence

France

Déjà sous tension depuis longtemps, de nombreux services d’urgences ont passé un été dans le rouge, avec des conditions de travail et d’accueil des patients très dégradées. Pour FO, la politique de restriction budgétaire est en cause.

Il n’y a pas d’alerte majeure dans les services d’urgence des hôpitaux, a répété à l’envi dans les médias la ministre de la Santé Agnès Buzyn début août, en plein épisode caniculaire. La Fédération des services publics et de santé FO (SPS-FO) s’inscrit en faux contre cette analyse. Dans un communiqué du 9 juillet, l’organisation syndicale estimait déjà que l’été s’annonçait très compliqué dans les services d’urgences, avec la politique de restriction budgétaire appliquée dans les établissements de santé.
La suite ICI